WORKSHOP : « Connectivités djerbiennes. Globalisations méditerranéennes des Juifs de Djerba » (26 novembre 2020)

Jeudi 26 novembre 2020 –Le projet vise à entamer une enquête exploratoire et pluridisciplinaire sur les Juifs de Djerba en Méditerranée (Djerba, Marseille, Israël). Il s’appuie sur et rend hommage au travail de Lucette Valensi, et à son étude monographique (avec Abraham Udovitch, 1984) des « Last Arab Jews » au début des années 1980. Plus de trois décennies plus tard, la vitalité de cette communauté ne se dément pas, tant à Djerba, qu’en diaspora. Le cas des Juifs de Djerba à Marseille nous servira de pierre de touche pour interroger et démontrer leurs capabilités à s’insérer dans les réseaux de la phase actuelle de globalisation, au sein de circulations sud-sud. Au-delà de ce cas d’étude, l’idée est de comprendre comment ce groupe social, de par son histoire, représente un exemple paradigmatique de connectivités : où comment des marges apparentes parviennent à devenir des centres/polarités, cela en vertu de leurs compétences/répertoires d’actions accumulés au fil des différentes phases de globalisations.

http://www.crfj.org/connectivites-djerbiennes-globalisations-mediterraneennes-des-juifs-de-djerba-2/#iLightbox[gallery14260]/0

OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Michèle Baussant (26 novembre 2020). WORKSHOP : « Connectivités djerbiennes. Globalisations méditerranéennes des Juifs de Djerba » (26 novembre 2020). Mémoires défaites / Defeated memories. Consulté le 15 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/nhnz


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.