Séminaire Mémoires et patrimonialisations des migrations

  • Michèle Baussantdirectrice de recherche au CNRSCEFRES, Fellow ICM
  • Marina Chauliacanthropologue au ministère de la Culture (DRAC Auvergne-Rhône-Alpes), chercheure au IIAC-LACI, Fellow ICM
  • Irène Dos Santos,chargée de recherche au CNRS, URMIS, chercheure associée au IIAC/LACI et Centro em Rede de Investigaçao em Antropologia (Lisbonne), Fellow ICM
  • Catherine Perronchargée de recherche, CERI – Sciences Po
  • Évelyne Ribertchargée de recherche au CNRS, IIAC-LACI, Fellow ICM

3e jeudi du mois de 13 h à 17 h 

Depuis 2010, le séminaire « Mémoires et patrimonialisations des migrations » développe une réflexion sur les articulations entre mémoires singulières des migrations, mémoires collectives et patrimonialisations. Nous poursuivrons cette année la réflexion initiée l’année dernière sur le concept de patrimoine négatif, c’est-à-dire la patrimonialisation d’expériences considérées comme traumatiques et des faces sombres de l’histoire, à partir d’exemples tirés des migrations et des déplacements de population. Nous examinerons la pertinence de ce qualificatif qui charge le patrimoine de valeurs spécifiques – « négatives » versus « positives »-, engagent différentes rhétoriques de la reconnaissance et des formes de patrimonialisation particulières. L’attention sera portée notamment sur le rôle des images dans ces constructions patrimoniales, qu’il s’agisse des fonds constitués par les acteurs patrimoniaux ou des images produites par les migrants eux-mêmes. 

Programme

Jeudi 19 novembre 2020 : (13h45-16h)

·      Introduction générale   

Jeudi 17 décembre 2020 : 

·      Clara Lecadet (IIAC) : “Dans les archives du HCR : sources et points aveugles pour une histoire des camps de réfugiés”

Jeudi 21 janvier 2021 

·      Olivier Chavanon (LLSETI) : “Retour sur les processus mémoriels des lieux de l’immigration” 

Jeudi 18 février 2021 : (13 h à 17h)

 – Alexandra Galitzine-Loumpet  (CESSMA-INALCO) “Les traces des campements d’exilés font-ils patrimoine ?”

 –  Présentation de travaux d étudiants  

Jeudi 18 mars 2021 : (13 h à 17h)

Sónia Ferreira (Faculté de Sciences Sociales, Universidade Nova de Lisbonne, CRIA, URMIS), Hugo Dos Santos (association Mémoire Vive) et Irène Dos Santos (URMIS ) : « Quelles mémoires de l’exil politique des Portugais en Europe (années 1960-70) ? Réflexion autour d’une recherche participative” 

15 avril 2021 13h-17h

Luba Jurgenson (“Eur’ORBEM” (Cultures et sociétés d’Europe orientale, balkanique et médiane), Sorbonne Université/CNRS) : “Le patrimoine du Goulag” 

–  Présentation travaux étudiants

20 mai 2021 :  13h-17h

Maria Kokkinou (CEFRES) : “Exils grecs, héritages communistes et patrimoines de l’attente en République tchèque et en Europe centrale” 

Olivier Givre (Université Lumière Lyon 2 – EVS UMR 5600) : Ethnicités mobiles et mémoires (trans)frontalières dans les Balkans orientaux. Deux études de cas entre Bulgarie, Grèce et Turquie.

Miladina Monova (Académie bulgare des sciences. Institut de philosophie et sociologie. Groupe: ” Société des connaissances. Science, éducation et innovation”) : Mémoires traumatiques et patrimonialisation impossible: le cas des Macédoniens égéens, réfugiés de la Guerre civile grecque en Macédoine du Nord.

Jeudi 17 juin 2021 : (13 h à 17 h)

•     Conclusion générale

Renseignements :

Évelyne Ribert, IIAC-LACI, ribert@ehess.fr

https://enseignements.ehess.fr/2020-2021/ue/334


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.